Histoire d'une prostituée

Sortie le 28 Mars 2018
Titre original : Shunpu Den
Japon, 1965, Drame, 96 min
Visa n° 148580
Supports : DCP
Dans les années 30, Harumi est une prostituée dont l’amant vient de se marier à une femme qu’il n’aime pas. Dépitée, elle se rend en Mandchourie, en plein conflit sino-japonais, pour y travailler avec d’autres filles. Elle y devient vite le souffre-douleur d’un officier violent.

HISTOIRE D'UNE PROSTITUÉE

« Une héroïne sublime » LES CAHIERS DU CINÉMA

« Un grand film d'une réelle maestria visuelle » ÀVOIR-ÀLIRE

« Un film magnifique, loin de tout académisme » CULTUROPOING

« Histoire d’une prostituée aborde un sujet explosif et illustre son drame par l’épure d’un noir et blanc immaculé et son environnement aride » EAST ASIA

 

RÉTROSPECTIVE SEIJUN SUZUKI

« Six films d’une intensité créatrice incroyable » TÉLÉRAMA

« Un styliste exalté, un vrai maverick qui aura fait exploser la logique des studios en gerbes de couleurs et d’excentricités formelles » LES CAHIERS DU CINÉMA

« Seijun Suzuki, une inévitable évidence dès lors qu’on évoque l’âge moderne du cinéma japonais - ou du cinéma tout court. » LIBÉRATION

« La Marque du tueur s’impose comme son chef-d’œuvre » LA SEPTIÈME OBSESSION

« Cinéaste prolifique, subversif et libertaire, un inventeur de forme » FRANCE CULTURE

« Événement : le terme n’est pas trop fort pour évoquer la sortie de ces six œuvres marquantes. » BANDE-À-PART

« Un bonheur absolu » LE CERCLE - CANAL+ CINÉMA

« Ambitieux et iconoclaste, cette rétrospective est une bénédiction » LE GRAND FRISSON - CINÉ+

« Une œuvre baroque et ultra-moderne » À L’AFFICHE - FRANCE 24

« Une œuvre d’une beauté et d’une richesse stupéfiantes » CRITIKAT

« Seijun Suzuki, figure centrale du cinéma japonais des années 60, au parfait croisement de l’artisanat et de l’avant-garde. Incontournable. » CULTUROPOING

« Une remarquable série de films » EAST ASIA

« Six pépites essentielles du cinéma d’exploitation qui vont influencer nombre de cinéastes à venir » DVD CLASSIK

« Seijun Suzuki, maître japonais des années 60 » ÀVOIR-ÀLIRE

« Un très grand cinéaste, toujours aussi fascinant. Un vrai bonheur de cinéphile ! » MONDOCINÉ

Revue de presse