Abbas Kiarostami

Film(s) au catalogue

Né le 22 juin 1940 à Téhéran, Abbas Kiarostami fait ses premiers pas dans l’art via la peinture et le dessin. Il commence sa carrière en tant que concepteur d’affiches de films, de couvertures de livres. Sa carrière de réalisateur débute avec des spots publicitaires dans un premier temps. Entre 1960 et 1969, il réalise plus de 150 spots.

En 1969, il fonde un département cinéma au sein de l’Institut pour le développement intellectuel des enfants et des jeunes adultes (« Kanun »), et y tourne des courts métrages de fiction, tournés vers le quotidien des enfants. Dès son premier court métrage, Le pain et la rue (1970), Kiarostami attire l’attention de la critique internationale, grâce aux succès rencontrés aux festivals de Moscou et de Venise.

Le monde de l’enfance reste l’objet principal de ses films dans les années 70 et 80 (Expérience, 1973 ; Le passager, 1974 ; Où est la maison de mon ami ?, 1987 ; Devoirs du soir, 1989).

Dans la décennie 1990, ses films ne se focalisent plus sur les enfants. Close up (1990), qu’il considère comme un manifeste de son art, lui permet d’acquérir une reconnaissance internationale. Il continue à vivre et tourner à Téhéran mais rencontre de plus en plus problèmes avec le pouvoir iranien, ce qui l’empêche de bénéficier d’une bonne  exposition de ses films dans les salles de cinéma. En 1997, Le Goût de la cerise est sélectionné en compétition officielle au festival de Cannes, mais est bloqué sur le sol iranien, pour cause de non-respect du code de la censure. Téhéran finit pas accepter au dernier moment l’envoi de la copie à Cannes, il obtient, le lendemain de la projection, la Palme d’Or.

Pour la première fois en 2001, il tourne à l’étranger pour réaliser le documentaire ABC Africa. Il retourne en Iran tourner Ten (2002), filmé dans une voiture conduite par une femme, et composé de dix conversations (avec sa sœur, une prostituée, une jeune mariée abandonnée, etc), dispositif qui fut reconnu comme innovant et salué par la critique internationale. Toujours sujet à la censure, Kiarostami continue sa carrière dans les années 2000 avec des films plus expérimentaux (Five, 2003 ; Le Tazieh, 2005), participe aussi à l’œuvre collégiale Chacun son cinéma (2007). En 2010, il réalise Copie conforme, une coproduction franco-italo-belge avec Juliette Binoche (qui reçut le Prix d’Interprétation féminine à Cannes), puis Like someone in Love en 2012 (coproduction franco-japonaise).

Filmographie

Longs métrages

1974 - Le passager

1977 - Le rapport

1985 - Les premiers

1987 - Où est la maison de mon ami ?

1990 - Devoirs du soir

1990 - Close up

1992 - Et la vie continue

1994 - Au travers des oliviers

1996 - Le goût de la cerise

1999 - Le vent nous emportera

2001 - ABC Africa

2001 - Ten

2004 - Ten on ten

2003 - Five

2008 - Shirin

2010 - Copie conforme

2012 - Like someone in love