Tony Scott

Film(s) au catalogue

Frère cadet (de près de sept ans) du réalisateur Ridley Scott, Tony Scott découvre le septième art à seize ans, lorsqu'il joue dans le premier court métrage de Ridley, Boy and Bicycle. Diplômé en art graphique de la Sunderland Art School et du Royal College of Art de Londres, il se passionne pour le cinéma lors d'études complémentaires au Leeds College of Art and Design.

En 1973, les deux frères Ridley et Tony Scott fondent leur propre compagnie de production publicitaire, RSA. Durant plus de dix ans, chacun réalisera des centaines de publicités et développera un style propre, qui n'est cependant pas exempt de similitudes.

En 1982, Tony Scott passe au long métrage avec Les Prédateurs, film de vampire hyper-stylisé éreinté par la critique, malgré la présence de Catherine Deneuve et David Bowie. Le succès, il le connaît de façon fulgurante quatre ans après avec Top Gun. Réussite phénoménale au box-office (plus de 175 millions de dollars de recettes pour les seuls États-Unis), consécration de Tom Cruise au panthéon des vedettes hollywoodiennes, et première association avec le duo Don Simpson-Jerry Bruckheimer. En 1987, il réalise le clip de One More Try de George Michael, extrait de l'album Faith. La même année, il retrouve le duo Don Simpson-Jerry Bruckheimer pour Le Flic de Beverly Hills 2 et en 1990 pour Jours de tonnerre, qui marque ses retrouvailles avec Tom Cruise. En 1990 toujours, il dirige Kevin Costner dans Vengeance, avant de travailler avec Joel Silver, l'autre producteur de films d'action en vogue à Hollywood, pour Le Dernier Samaritain en 1991.

Deux ans après l'échec commercial de ce dernier film, il se relance avec True Romance à partir du script de Quentin Tarantino et Roger Avary. Il s'agit probablement du film le moins conventionnel du réalisateur, si l'on exclut son premier long métrage.

Retour à l'action plus classique, avec USS Alabama (produit par Jerry Bruckheimer) en 1995 et Le Fan en 1996. Action toujours, mais plus orientée vers la haute technologie avec Ennemi d'État réalisé en 1999 une nouvelle fois sous la houlette de Jerry Bruckheimer, puis avec Spy Game, jeu d'espions en 2001 où Tony Scott réunit Brad Pitt et Robert Redford.

Il continue ensuite sa filmographie par des films violents, plus dramatiques, et toujours fougueux comme Man on Fire (2004) avec Denzel Washington, remake du film éponyme d'Élie Chouraqui de 1987. Ce film permet à Tony Scott d'acquérir enfin un grand succès critique qui le confirme comme auteur et le place parmi le peu de réalisateurs ayant rapporté plus d'un milliard USD de recettes.

En 2005, il tourne Domino avec Keira Knightley, projet qui sommeille depuis dix ans. Le film est le surprenant portrait de la chasseuse de primes Domino Harvey, fille de l'acteur Laurence Harvey. Tony Scott, fasciné par cet être étrange et profondément libre avec qui il était très proche, dédie son film à Domino Harvey, décédée quelques mois avant la sortie du film.

En juillet 2009, il réalise un autre remake, celui de Les Pirates du métro (1974) : L'Attaque du métro 123. On retrouve au casting de ce film Denzel Washington, qui jouait dans le précédent film de Tony Scott (Déjà Vu, 2006), John Travolta et James Gandolfini.

En 2010, il retrouve Denzel Washington pour Unstoppable, basé sur des faits réels.

Il supervise ensuite la remasterisation de Top Gun en 3D, en vue d'une ressortie sur grand écran.

Mais le 19 août 2012, il se suicide à San Pedro en Californie. Il était atteint d'une maladie incurable. 

Filmographie

1983 - Les Prédateurs

1986 - Top Gun

1987 - Le Flic de Beverly Hills 2

1990 - Vengeance

1990 - Jours de Tonnerre

1991 - Le Dernier Samaritain

1993 - True Romance

1995 - USS Alabama

1996 - Le Fan

1998 - Ennemi d’Etat

2001 - Spy Game, jeu d’espions

2004 - Man on Fire

2005 - Domino

2006 - Déjà vu

2009 - L’attaque du métro 123

2010 - Unstoppable