David Cronenberg

Film(s) au catalogue

David Cronenberg est un réalisateur canadien, né le 15 mars 1943 à Toronto. Il est le père du réalisateur Brandon Cronenberg.

Ses genres de prédilection sont l'horreur, le fantastique et la science-fiction. Son cinéma, influencé par la psychanalyse, sonde les névroses et les phobies de la société occidentale, laissant libre cours au déchaînement de pulsions refoulées. Ses deux thèmes récurrents sont le double et la métamorphose. Ainsi un véritable bestiaire se construit au cours de sa carrière avec les parasites sexuels de Frissons (1975), la femme vampire de Rage(1976), les enfants monstrueux de Chromosome III (1979), le fœtus télépathe de Scanners (1980), l’homme-mouche de La Mouche (1986) les Mugwumps du Festin Nu (1991), et bien d’autres encore.

Également acteur, David Cronenberg n'hésite pas à jouer dans certains films quand on fait appel à lui. Ainsi, on le voit apparaître entre autres dans Cabal de Clive Barker, Prête à tout de Gus Van Sant , Mesure d'urgence de Michael Apted et plus récemment Jason X de James Isaac.

Adolescent, il se tourne rapidement vers le milieu artistique, notamment la « scène underground » de Toronto. Dans l'esprit du cinéma expérimental new-yorkais, il réalise deux courts métrages : Transfer en 1966 et From the Drain en 1967. Il passe au long métrage en 1969 avec Stereo, puis Crimes of the Future l'année suivante. Ses premières réalisations sont financées par des sociétés de production de films pornographiques. On y retrouve déjà ses thèmes favoris : la sexualité, le corps, le danger de la contamination, la médecine et la psychanalyse.

Au début des années 1970, il réalise de nombreux téléfilms. Il revient au cinéma en 1975 avec Frissons. Son premier succès commercial sera en 1981 avec Scanners et il s'imposera durablement deux ans après avec Vidéodrome.

La reconnaissance internationale s'établira en 1986 avec La Mouche, remake de La Mouche noire, film fantastique des années 1950 réalisé par Kurt Neumann. Dans ses films suivants, il délaisse le cinéma d'épouvante tout en conservant son style habituel notamment avec Faux-semblants (1988) et Le Festin nu (1991).

En 1996, David Cronenberg obtient le Prix spécial du jury au 49ème Festival de Cannes avec Crash, film sur la fascination sexuelle qu'exercent les accidents de voiture. Passionné par les rapports entre l'humain et la technologie, il réalise eXistenZ en 1999 avec Jude Law, dans lequel il explore les frontières floues entre monde réel et réalité virtuelle. La même année, il préside le jury du 52ème Festival de Cannes.

En 2008, il prend la direction de deux projets extra-cinématographiques : l'exposition Chromosomes au Palazzo delle Esposizioni de Rome et l'opéra La Mouche, d'après son propre film, au Los Angeles Opera et au Théâtre du Châtelet à Paris.

En 2012, il écrit et réalise Cosmopolis, tiré du roman éponyme de Don DeLillo, avec Robert Pattinson comme tête d'affiche. Le film est sélectionné en compétition au 65ème Festival de Cannes. Tout comme les précédents, ce film dérange. Cronenberg cultive une certaine incompréhension et répugnance chez le spectateur qui malgré tout fascinent. Comme si les spectateurs et les personnages disposaient des mêmes troubles et des mêmes envies.

En 2014, Cronenberg met en scène Maps To The Stars comme une virulente critique des valeurs d'Hollywood et du cinéma contemporain. Il ouvre aussi une réflexion quant aux conséquences sur le comportement individuel et la confusion entre fantasme, images mentales et réalité objective. Maps to the Stars entre dans la compétition du 67ème Festival de Cannes. La distribution inclut John Cusack, Julianne Moore, Mia Wasikowska et Robert Pattinson. Julianne Moore reçoit le Prix d'interprétation féminine pour son rôle d'actrice quinquagénaire névrosée et ivre de reconnaissance.

Le réalisateur fera par ailleurs ses premiers pas en littérature avec le roman Consumed, un thriller qui rassemblant journalisme et géopolitique, dont la sortie nord-américaine du roman prévue en septembre 2014 par l'éditeur Hamish Hamilton et le 1er octobre 2014 en France chez Harper Collins/usa Libri.

Filmographie

1969 : Stereo

1970 : Crimes of the Future

1975 : Frissons (Shivers ou The Parasite Murder)

1977 : Rage (Rabid)

1979 : Fast Company

1979 : Chromosome 3 (The Brood)

1981 : Scanners

1983 : Vidéodrome (Videodrome)

1983 : Dead Zone (The Dead Zone)

1986 : La Mouche (The Fly)

1988 : Faux-semblants (Dead Ringers)

1991 : Le Festin nu (Naked Lunch)

1993 : M. Butterfly

1996 : Crash (Prix spécial du Jury Cannes 1996)

1999 : eXistenZ

2002 : Spider

2005 : A History of Violence

2007 : Les Promesses de l'ombre (Eastern Promises)

2011 : A Dangerous Method

2012 : Cosmopolis

2014 : Maps to the Stars